L'alternative Médiatique
http://bosco.homily-service.net/rcdm
Casella di testo:    P. Joseph KHONDE  SDB DIRECTEUR DE LA RCDM
Père Joseph KHONDE

 

Chaque jour, un mot du Père Joseph Khondé, salésien
Lire nos Actualités en ligne
Emissions - semaine et week-end
Activités et communiqués
Décourvrez les partenaires de la RCDM
Où sommes-nous exactement?
Vos messages à travers le forum Bosco
Fermer cette fenêtre

 

 

PROJET DON BOSCO
Pour tous savoir sur le projet Don Bosco à la Paroisse, Centre des jeunes et centre Professionnel Cliquez ici

 

Par le Père Joseph KHONDE, salésien

Directeurr de la communauté salésien
Directeur de la RCDM

 

 

Voici un projet de vie pour la semaine :
Jeûne et religion

 Le jeûne est recommandé dans toutes les religions ; il y joue même un rôle de purification. Nous savons par exemple avec quelle rigueur apparente nos frères de l’islam vivent le Ramadan; ils ne tolèrent pas les demies mesures. Cependant, en matière de jeûne une fois de plus, Jésus s’est montré très innovateur. Eclairante est la réponse qu’il donne aux disciples de Jean Baptiste venus reprocher aux siens de ne pas Jeûner (Mt.9, 14-17). Dans sa réponse, Jésus a voulu donner aux disciples de Jean et aux siens propres, 2 leçons capitales sur Le jeûne :

* C’est la Vie qui oblige de jeûner et non une Loi : Le jeûne ne doit pas être pas être une formalité comme c’est le cas dans nos religions. On ne jeûne pas pour obéir à une loi, mais parce que la vie nous y oblige. Nous pouvons donc comprendre que des milliers des frères et sœurs dans le monde meurent de faim ; beaucoup de familles ont un repas par jour ; des élèves vont affamés à l’école ; ils sont obligés de jeûner non pour une loi religieuse mais parce que la vie les y oblige ; on ne choisit pas de jeûner ; les événements de la vie nous y oblige souvent. Dieu est contre les souffrances bêtes au nom de la religion. « Les invités de la noce ne jeûnent pas quand l’époux est encore là ». Dieu n’oblige ni les malades et ni les vieilles personnes à jeûner : il n’aime pas les insensés.

* Le jeûne Chrétien est une responsabilité : le jeûne chrétien est un devoir né du devoir de la charité. Le jeûne chrétien naît de l’amour et non d’une loi. Le chrétien ne jeûne pas pour que Dieu soit plus gros ou plus riche, mais pour venir en aide à ceux qui souffrent plus que lui. Jésus n’admet pas le jeûne folklorique qui se contente de répondre à une Loi religieuse. Le jeûne est signe de conversion car la vraie charité vient de la vraie conversion. Il y a toujours plus pauvre que soi ; par conséquent, tout chrétien a le devoir de la charité parce que tout le monde a quelque chose à donner. Les chrétiens ont le devoir de payer le denier de culte et la dîme non pour que Dieu s’enrichisse – car il n’en a pas besoin- mais pour venir en aide aux pauvres de la communauté et pour faire face aux autres besoins de la communauté chrétienne. Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir, nous dit saint Paul. Si nous voulons être heureux, apprenons à donner et non seulement à recevoir.Bonne journée et que Dieu vous bénisse.

 

Voici le mot du Soir pour la Semaine  :
Le Bouc Emissaire

Après une journée d’engagement, de dur labeur, une journée d’énergie et de combat à divers niveaux, nous voici arrivés à la fin de cette journée. Au regard de tous les actes ratés, de tous les espoirs déçus, de toutes les souffrances endurées et tous nos échecs, notre réaction première est souvent celle du bouc émissaire. La solution du bouc émissaire est cette stratégie mentale qui consiste à rejeter sur les autres la responsabilité de nos échecs et tous nos espoirs déçus. L’Afrique est experte en la matière : c’est toujours à cause de l’autre que tel est mort, que mon fils a raté le bac, que le champs n’a pas produit , que ma fille ne trouve pas de mari; En Afrique, tous les maux personnels sont souvent imputés aux sorciers et tous les échecs socio-politiques à l’occident. N’étant pas éduqué à l’autocritique, nous avons tôt fait de trouver le coupable en dehors de nous pour avoir la conscience tranquille : Un véritable mécanisme psychologique de défense. Comment sortir de cette pathologie sociale collective ? Quelle est la vraie cause de nos malheurs et de nos échecs?: la réponse nous la connaissons : Notre mensonge, notre jalousie, notre peur, notre pauvreté , notre immoralité, notre corruptibilité, notre résignation, l’inégalité des chances, la crise de technologies modernes . Bref, nous sommes nous-mêmes les responsables de nos échecs et de nos souffrances aussi bien sur le plan personnel que Social. Le Chanteur Reggae Alpha Blondy le dit si bien : « Les ennemis de l’Afrique, ce sont les africains ». Notre premier ennemi, c’est nous-mêmes.Avant de nous endormir, il est bon de prendre conscience que nous sommes les premiers responsables de nos échecs ; prions ensemble ces psaumes pour demander pardon ; après, reposons-nous dans la paix du Seigneur

P. Joseph